La tour de l’Horloge est un édifice aux multiples fonctions.

Au fil du temps, elle joue tous les rôles : commémorer le souvenir des marins disparus, marquer l'entrée du port, cacher les hangars voisins, et bien sûr… indiquer l’heure!

La tour de l'Horloge est érigée entre 1919 et 1922, d'après des plans de l'ingénieur montréalais Paul Leclaire. Du haut de ses 45 mètres, elle marque l'entrée du port et sert de monument commémoratif dédié aux marins de la Marine marchande disparus en mer au cours des grands conflits mondiaux.

Son mécanisme d'horlogerie, d'une grande précision, a été fabriqué en Angleterre par la compagnie Gillett and Johnston, qui en a fait une réplique du fameux Big Ben de Londres. Comme Big Ben, sa précision est proverbiale. Les navigateurs avaient d’ailleurs pris l’habitude de régler leurs chronomètres sur ses cadrans. La tour de l’Horloge rythmait les activités du port au temps où la montre-bracelet n’était pas d’usage courant. On raconte même que lorsque l’horloge cessait de fonctionner, plusieurs ouvriers du port arrivaient en retard!

Grâce à sa puissante lampe, la tour servait également de phare pour les navires entrant dans le port. À l’origine, elle dissimulait à la vue les hangars qui s'alignaient sur les quais.

Monument désigné « Édifice fédéral classé du patrimoine » depuis 1996, la tour de l’Horloge offre à ceux et celles qui ont le courage de grimper ses 192 marches, une vue spectaculaire sur le fleuve Saint-Laurent et la ville de Montréal.

Tarifs

Gratuit